Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
COLORATION DE GRAM
Accueil diaporamas milieux d'isolement examens microscopiques métabolismes produits pathologiques systématique bactérienne virologie mycologie antibiogramme sécurité
   
 
 

Rechercher sur le site

 

La coloration de Gram (mise au point par Christian Gram) est une coloration de base en bactériologie. C'est une "coloration double", qui permet de différencier les bactéries:

  • D'après leur forme
  • D'après leur affinité pour les colorants.

1. TECHNIQUE

Il existe de nombreuses variantes de la coloration de Gram qui diffèrent par la composition des réactifs et leur temps d'action.

Variantes de la coloration de Gram

2.OBSERVATIONS


Examiner à l'objectif x100, à l'immersion (avec une goutte d'huile), avec un éclairage important (diaphragme ouvert).

Noter:

  • La morphologie: voir fiche correspondante.
  • Indication sur la taille: taille moyenne, petite taille, grande taille
  • Le Gram: bactéries à Gram positif (violet) ou à  Gram négatif (rose)
  • Le groupement: par 2, amas, chaînettes...
  • La proportion de chaque type de bactéries (quand il y en a plusieurs...)

NB: il peut exister des situations intermédiaires en ce qui concerne la couleur des bactéries:

  • "Gram faible": bactéries à Gram positif qui se décolorent très facilement
  • "Gram variable": présence dans une même souche de bactéries à Gram positif et de bactéries à Gram négatif.
  • "Gram hétérogène": différences d'intensité de coloration dans une même bactérie

Ex: bacilles à Gram négatif à coloration bipolaire
L'interprétation de la coloration de Gram n'est possible que si la confiance en la technique réalisée est totale. En cas de doute, une vérification s'impose.

3. PRINCIPE DES ÉTAPES DE LA COLORATION DE GRAM

ETAPES

Bactéries à Gram positif

Bactéries à Gram négatif

ETAPE 1
COLORATION PAR LE
VIOLET DE GENTIANE

Action combinée du violet de gentiane et du lugol (appelé mordanceur car il renforce l'action du violet de gentiane) a il se forme un complexe chimique qui colore le cytoplasme de toutes les bactéries en violet.

z

ETAPE 2
DECOLORATION PAR
L’ALCOOL

La paroi bactérienne est imperméable à l'alcool: les bactéries restent colorées en violet.

z

La paroi bactérienne est perméable à l'alcool (du fait de sa constitution chimique différente et d'une différence d'épaisseur): l'alcool pénètre dans les bactéries et décolore leur cytoplasme: les bactéries deviennent "incolores".

 

ETAPE 3
RECOLORATION PAR
LA FUCHSINE

Les bactéries à paroi imperméable à l'alcool « ne prennent pas » la fuchsine, elles restent colorées en violet et sont dites à Gram positif.

z

Les bactéries à paroi perméable à l'alcool, qui ont été décolorées, sont recolorées par la fuchsine. Elles sont colorées en rose et sont dites à Gram négatif.

z

Dans de nombreux laboratoires, la coloration de Gram est automatisée.

Exemple : PREVI Color Gram de bioMérieux

PREVI Color Gram de bioMérieux

 

L’enjeu

  • La coloration de Gram est un test essentiel et obligatoire réalisé au sein du laboratoire de microbiologie.
  • C'est une étape préliminaire utilisée pour différencier les bactéries Gram positif des bactéries Gram négatif.
  • La coloration de Gram est particulièrement utile dans le diagnostic présumé de méningite bactérienne, de pneumonie bactérienne, de gonorrhée, d’infections cérébrales, pulmonaires, de l’abdomen et des plaies.
  • La méthode traditionnelle de coloration de Gram, procédure longue et fastidieuse, nécessite une expertise technique, de nombreuses étapes manuelles et manque par conséquent de fiabilité et de reproductibilité.

PREVI® Color Gram

bioMérieux a développé un procédé rapide et automatisé pour la coloration de Gram qui permet d’économiser du temps technicien pour la réalisation de tâches à forte valeur ajoutée.

  • PREVI Color Gram est utilisé pour la coloration de Gram automatisée des lames de prélèvement contenant des microorganismes.
  • Sa technologie innovante par pulvérisation représente une avancée dans l’automatisation de l’analyse microbiologique.
    • Elle permet gain de temps et standardisation.
    • Elle garantit la fiabilité des résultats.
    • Elle améliore les flux du laboratoire.
    • Elle génère des économies substantielles.
    • Elle est respectueuse de l’environnement grâce à une consommation de réactifs optimisée et une récupération des déchets dans un conteneur dédié.

 http://www.biomerieux.com/fr/previ-color-gram#sthash.H0jPVx4c.dpuf

 

 

Creative Commons License
Ce site est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.  
Par Brigitte VERON - Collectif Photo-Reims